Informations générales

Située dans la région centrale du Vietnam à 16-16,80 lattitude du Nord et 107,8-108,20 longitude de l’Est ; la province de Thua Thien Hué est limitée par la province de Quang Tri au nord, la province de Quang Nam au sud. Elle est adossée à la cordillère de Truong Son à l’ouest donnant l’ouverture vers le Laos et s’ouvre sur la mer d’Orient à l’est.

 La province s’étend sur une superficie de 5,009 km2; sa largueur de frontière avec le Laos à la mer est de 88 km et dispose de 128 km de côte maritime, d’un complexe lagunaire de 22.000 hectares et de plus de 200.000 hectares de forêts et des milliers de gisements de minéraux.

Le climat de la province de Thua Thien Hué subit d’une interférence climatique caractéristique des deux régions distinctes: du Nord et du Sud. La saison des pluies coincide avec des vents froids venus du Nord. Toutefois des plantes, fleurs, faunes et flores de la province de Thua Thien Hué vivent principalement dans la zone tampon bio-animale sino-indienne (Indonésie). Ce territoire arbitre une grande diversité de la biologie. Thua Thien Hué est composée de la ville de Hué et de 8 districts et elle compte plus d’un million d’habitants.  

Suivant des résultats de fouilles archéologiques dans la province de Thua Thien Hué, en particulier au site de Con Rang appartenant à la culture de Sa Huynh, il faudrait confirmer que Thua Thien Hué connait une histoire de 2.500 à 2.800 ans d’avant avec l’existance d’une communauté d’anciens habitants et par la suite cette communauté a été développée en deux groupes d’ethnies : des Cham et des ethnies minoritaires vivant dans la cordillière de Truong Son. Des découvertes des collections d’objets datées à l’époque de pierre sont les bases pour justifier que la date d’existence historique de Thua Thien Hué pourrait être antérieure.

   Après la victoire historique sur la rivière de Bach Dang (938 AC), le pays du Dai Viêt (Grand Viêt) est devenu un état

indépendant. Après 4 siècles des conflits territoriaux entre le Dai Viêt et le Royaume de Champa, le territoire du pays a été largement étendu vers le Sud. Suite au changement de nom des deux districts O et Ly vers district de Thuan et Hoa (1307), le roi Tran Anh Tong a envoyé Doan Nhu Hai pour administrer ce nouveau territoire en prenant des politiques de distribution des terrains de culture, d’exemption des taxes pendant 3 ans. A partir de la fin du règne de Tran, un mouvement des populations venues du Nord (province de Thanh Hoa) est venu et cohabitait avec des groupes d’habitants du royaume du Champa. Du site de Thuan Hoa (1306) à Phu Xuan (1687), le territoire de Thua Thien Hué témoigne de grands événements et modifications de l’histoire tels que la fin du règne de Tran, la volonté de restaurer le règne de Ho et la participation active de 10 ans aux combats menés par les révoltes de Lam Son (1418-1428) contre l’invasion de Qing.

 

Des problème de corruption, viscissitudes et de gestion militarisée par le règne Le-Trinh posaient de premières prémices pour la division du pays en deux : « Dang Trong » - pays au Sud et « Dang Ngoai » - pays au Nord pour une durée de 200 ans. Alors, Thuan Hoa-Phu Xuan est devenu le centre du « Dang Trong » depuis la date où Nguyen Hoang est venu à Thuan Hoa (11-1558). A partir de son installation au Sud de la cordillière Hoang Son jusqu’à sa mort (1558-1613), le Seigneur Nguyen Hoang s’est installé progressivement à Ai Tu, à Tra Bat, à Dinh Cat pour s’occuper de l’extension du territoire, du développement économique et culturel. En période de combat avec le groupe Le-Trinh au Nord, les seigneurs des Nguyen ont même accéléré le processus d’extension du territoire de Dang Trong vers le Sud. Durant cette période les seigneurs des Nguyen ont transféré la capitale de Phuoc Yen vers Kim Long (1636) et finalement vers Phu Xuan (1687). A partir de cette date, Phu Xuan est devenu la capitale économique, politique, culturelle du Dang Trong jusqu’en 1775 quand le clan de Trinh a temporairement occupé ce territoire.

 

Sous l’époque de Tay Son, Thua Thien Hué a connu une modification importante en statut féodal par les mouvements de révolte des paysans. Les trois frères Nguyen Nhac, Nguyen Hue et Nguyen Lu ont dirigé ces mouvements. En juin 1786, les révoltants militaires de Tay Son ont marché jusqu’à Phu Xuan pour une bataille décisive contre la capitale de Nguyen. Depuis ce territoire, les Tay Son ont continué leur marche vers le Nord pour défaire l’appareil administratif des Trinh, mettant fin 200 ans de division entre Dang Trong et Dang Ngoai et unifier tout le pays. Dans le territoire de Phu Xuan, sur le sommet du Mont de Bân, Nguyen Hue s’est proclamé roi avant de prendre direction d’une armée vers le Nord pour libérer Thang Long et a mis en défaite de 29 milliers soldats de l’armée Qing. Mais les conlits internes entre les responsables de Tay Son ont mis en déclin le règne après la mort de Nguyen Hue (le 16 septembre 1792). Profitant de cette situation, Nguyen Anh s’est appuié sur l’aide étrangère pour venir occuper Gia Dinh (Sud) comme élan pour contrer les Tay Son et en suite occuper Phu Xuan. Il s’est fait déclarer empereur sous le titre de Gia Long (mai 1802). Encore une fois, Phu Xuan est choisi  comme capitale du Vietnam unifié jusqu’à la révolution d’août 1945.    

La moitié du XIXème siècle (sous le règne de Gia Long (1802-1820), de Minh Mang (1820-1840), de Thieu Tri (1840-1847) - a été l’apogée de la dynastie de Nguyen. La mort de l’empereur Tu Duc en juillet 1883 a vraiment marqué le déclin de la dynastie de Nguyen.

Les empereurs de Nguyen ont sans cesse fait des concession depuis le traité Harmand au traité Patenotre et finalement ont reconnu de facto la domination française sur le Vietnam. L’événement de la perte de la Citadelle a laissé chez des habitants de Thua Thien Hué des pages noires pleines de sang de l’histoire. Il a permis un mouvement de combat de libération, commencé par Can Vuong (Sauver le Roi) et Van Than entre la fin du XIXème siècle début du XXème siècle. Le développement des mouvements patriotiques et révolutionnaires conduit naturellement à la fondation du Parti communiste vietnamien. Le Parti a guidé le peuple, a organisé des mouvements de lutte pour la victoire de la révolution pour l’indépendance de 1945 dans la province de Thua Thien Hué et dans tout le pays. Le peuple de Thua Thien Hué, à travers  les deux nationales guerres saintes de résistance entre 1946 et 1975, a tout consacré de par leur force, leur sang avec tout le peuple vietnamien pour vaincre les deux grands empires, France et Etats-Unis. Hué-Thua Thien Hué étaientt le lieu des actes héroiques dans l’histoire de la libération du Sud du Vietnam, Hué est connu comme noyau de tous les mouvements de lutte politique des villes du Sud. En particulier le mouvement  de combat en zone urbaine des étudiants, élèves et intellectuels de Hué ; l’assaut de Mau Than de 1963 et finalement la grande bataille pour libération complète de Hué au printemps de 1975.  

Après la libération, le Parti Communiste de Thua Thien Hué et toute sa population travaillent ensemble en étroite

collaboration pour réparer toutes les conséquences de la guerre, restaurer et développer la production et mettre en application des programmes socio-économiques clés depuis 1975 au 1980. De par expériences obtenues à travers des réussites et  des contraintes d’une période de gestion socio-économique centralisée, sous la direction du Parti Communiste, les autorités et habitants de Thua Thien Hué continuent leurs progrès et la croissance dans tous les domaines. Depuis 2000 et 2005, la province a connu des succès et progrès considérables dans les domaines économique, politique, de sécurité, culturelle et diplomatique.

 

      Et maintenant, ensemble avec toute la nation, la province de Thua Thien Hué entre avec confiance dans une nouvelle étape historique avec des avantages et défis pour mener à bien la construction du pays, le développement économique, les réformes et l’intégration avec la région et le monde entier.

thuathienhue.gov.vn
 
Lettre d'information
---