Les tombeaux et mausolées impériaux

Il y a 80 ans, un européen, Ph.Eberhard écrivit : ‘‘Hué est un centre touristique charmant là où existent la Citadelle, la Cité Impériale et les tombeaux qui représentent une attirance particulière aux visiteurs et aux artistes. Seuls les tombeaux des empereurs de Nguyen portent en eux de grandes valeurs pour ces voyages’’.

La dynastie de Nguyen (1802-1945) comprenait 13 empereurs mais pour les raisons historiques bien compliquées, à Hué il existe seulement 7 complexes de sépultures construites par la Cour. Ce sont les tombeaux de Gia Long, Minh Mang, Thieu Tri, Tu Duc (le tombeau de Kien Phuc), Duc Duc (deux autres tombeaux de Thanh Thai et Duy Tan), Dong Khanh et Khai Dinh. Les aménageurs de la dynastie de Nguyen avaient l’intention de faire un lieu particulier pour les tombeaux à l’ouest de Hué.

L’architecture royale respecte les règles de la géomancie. Tous les tombeaux devraient tenir en compte des principes et règles de la géomancie du terrain et des éléments naturels présents : rivière, montagne, bassin, sources d’eau et surtout le site réservé à la ‘‘huyen cung – sépulture’’- centre de l’architecture doit être au carrefour des veines du dragon. La disposition du terrain de chaque tombeau est divisée en deux secteurs : secteur tombe et secteur sépulture. Le secteur tombe réserve à l’enterrement et le secteur sépulture est un lieu de construction de palais, pavillon, autel … pour que les empereurs de leur vivant puissent revenir de temps en temps pour le repos.

lC’est pour cette raison, chaque tombeau impérial de Hué est non seulement un patrimoine culturel mais aussi un site paysager, un chef d’œuvre architectural en milieu de montagne de Hué. Grâce aux valeurs culturelles de grande importance, en 1957 dans le livre ‘‘Les Merveilles du Monde’’ rédigé par une équipe de 15 acteurs européens et l’académicien français M. Jean Cocteau a écrit la préface, l’équipe a classé les tombeaux impériaux de Nguyen dans les merveilles du monde.

 
---